Il existe en France un ensemble d’acteurs qui tentent de proposer, non pas une, mais plusieurs alternatives crédibles à la voiture individuelle.

Dans les zones où

  • Les flux de déplacements sont trop faibles pour permettre de mutualiser des véhicules (covoiturage ou transports en commun)
  • Les trajets sont trop longs pour être réalisés à pieds ou en vélo musculaire

“91% des Français·es déclarent qu’ils et elles aimeraient réduire l’impact de leurs déplacements”

Accueil chaleureux aux 3 salons !

Nous avons été très bien reçu à l’Expo du Vélo (Strasbourg – 67) et au Salon Trendy (Colmar – 68) ! Notre stand a beaucoup attiré, nous avons rencontré un public curieux, intéressé et encourageant ! Fun fact, au Salon Trendy, dédié aux mobilités alternatives, nous étions le seul véhicule non motorisé.

Nous avons aussi participé au Salon des véhicules intermédiaires à Millau, et c’était génial ! Ce salon a rassemblé les acteurs (industriels, constructeurs de véhicules intermédiaires, territoires & collectivités) de l’Extrême Défi, organisé par l’ADEME, auquel nous participons depuis 2022.

Une des nouveautés de l’été, c’est le coffre avant détachable.
 
Détail ou gadget pour certains, c’est un élément différenciant pour d’autres.
 
Le coffre détachable permet d’aller faire ses courses facilement avec ses roulettes et sa poignée téléscopique comme une valise. Le coffre s’enlève et se fixe en deux gestes ! Plus besoin de se poser la question de savoir si les courses rentrent dans les sacoches à vélo.

Nous sommes ravis de vous annoncer que la Banque Publique d’Investissement nous accorde la Bourse French Tech. Nous tenons à remercier la BPI pour leur confiance.

Cette subvention va nous permettre de financer la construction de notre deuxième prototype et ainsi accélerer le développement de notre véhicule innovant.

VeMoo vise la sobriété : les économies de matière et d’énergie, la simplicité, la fiabilité.

VeMoo doit être tout le temps disponible.

La dépendance à une batterie et l’usage d’un système de transmission complexe sont des points faibles et la bicyclette de nos aïeuls une référence.

L’idéal alors est de pouvoir se déplacer à la seule force des jambes.

Il faudrait retourner la question…

Ne pas se pencher, est-ce normal ?

Tout le monde se penche instinctivement en prenant un virage ; les animaux, les joggeurs, les motards et les cyclistes.

Mais pas nos chères voitures.

On oublie comment nos voitures sont développées pour prendre un virage rapide sans se retourner : elles sont basses et larges.